Serafino Jewellers
Blog

DID YOU KNOW ? WEDDING RINGS
lundi 26 novembre 2007

Wedding rings represent the union between man and woman: promise, respect, and mutual love.

THE HISTORY OF THE WEDDING RING
It was the Egyptians who first established the custom of the wedding ring, placing it on the fourth finger of the left hand (now know as the ring finger). In Hebrew tradition, the ring was worn on index finger of the right hand, while the Greeks, much later, returned the ring to the original finger. The French added their own variation in the 17th century, when they wore it on the thumb. It took some time before the ring was returned, once more, to the left ring finger.

THE TRADITION OF THE WEDDING RING

The wedding ring is offered by the man at the moment of engagement. As engagements do not always take place, jewelers sometimes combine the engagement and wedding rings into a single piece. The fiancé keeps the rings until the wedding day, before giving them to the presiding official or cleric. Wedding rings are exchanged at the church, or at the town hall if there is no religious ceremony.

WHEN SHOULD A WEDDING RING BE BOUGHT?

There is no exact timeline, but expect a minimum of a one month wait after ordering. If you have decided to include an inscription, fifteen days will be needed to complete the modification.

NOTE: It is not essential to have matching wedding rings. Everyone has different tastes, and, above all, different hands: it is a shame to wear a wedding ring of yellow gold if white gold suits better.

One of the many advantages in dealing with artistic jewelers such as SERAFINO is the assurance that your wedding rings will receive expert, caring attention and service for life.

However, manicuring is not included in this guarantee!

Translation for SERAFINO : Christopher Litt

source : Marie-Claire

Libellés : , , , , , , ,

EXPOSITION JOAILLERIE D'ART / Vernissage à la Galerie Guyomarc'h ce dimanche à 13h
jeudi 22 novembre 2007


Certains bijoux de la nouvelle collection 2008 SERAFINO, composée des lignes Freevola et Pallino, seront exceptionnellement présentés en avant-première lors de cette exposition.

La galerie Guyomarc'h est située au 137 Laurier Ouest à Montréal.

Le vernissage du 25 novembre est ouvert au grand public. Annegret Morf et Antonio Serafino y seront présents et vous y attendent nombreuses et nombreux. A dimanche !

SERAFINO, cédez au raffinement.

Libellés : , , , , , , , , , , ,

Joaillerie d'art / Création d'une bague sur un os de seiche (2ème partie)
jeudi 15 novembre 2007


Le joaillier d'art, Antonio Serafino, nous a ouvert les portes de son atelier pour nous dévoiler une partie de son savoir-faire. Deuxième et dernière partie de la création d'une bague en argent d'après un moule réalisé sur un os de seiche.

Libellés : , , , , , , , , , , ,

Joaillerie d'art / Création d'une bague sur un os de seiche (1ère partie)
vendredi 9 novembre 2007


Le joaillier d'art, Antonio Serafino, nous a ouvert les portes de son atelier à Montréal pour nous dévoiler la création d'une bague en argent réalisée sur un moule en os de seiche. (1ère partie)

SERAFINO, cédez au raffinement

Libellés : , , , , , , , , , ,

Le saviez-vous ? Les "alliances"...
jeudi 8 novembre 2007

Le mot alliance vient du verbe latin « alligare », qui signifie « attacher à ». Elle représente l'union entre l'homme et la femme, l'anneau étant signe de promesse, d'amour, de respect, d'engagement et de consentement mutuel.

L'HISTOIRE DE L'ALLIANCE

Ce sont les Égyptiens qui les premiers établirent la coutume de la bague au doigt, qu'ils placèrent à l'annulaire gauche. Alors que les Hébreux la portaient à l'index de la main droite, les Grecs, bien plus tard, la disposèrent à l'annulaire gauche. Puis vint au tour des Français de faire autrement, et c'est ainsi qu'au XVIIème siècle, ils la portèrent au pouce. Il fallut encore quelques années avant qu'on la replace définitivement à l'annulaire gauche.

LA TRADITION DE L'ALLIANCE

L'alliance doit être offerte par l'homme au moment des fiançailles. Les fiançailles n'ayant pas toujours lieu, les bijoutiers ont combiné la bague et l'alliance en un seul bijou. Les alliances s'échangent à l'église, ou à la mairie s'il n'y a pas de cérémonie religieuse. La règle veut que ce soit le fiancé qui conserve les alliances jusqu'à la date du mariage, avant de les remettre au maire ou au représentant religieux.

QUAND ACHETER SON ALLIANCE ?

Il n'y a pas de moment précis, mais prévoyez au minimum un délai de un mois. Si vous décidez d'y ajouter une inscription, une quinzaine de jours supplémentaires seront nécessaires pour réaliser les modifications.

COMMENT BIEN CHOISIR SON ALLIANCE ?

- Si vous achetez les deux bagues en même temps, n'hésitez pas à demander une remis poure. Un bon vendeur ne refusera pas ce geste commercial. Il peut aussi vous proposer de graver gratuitement les inscriptions au dos des alliances.

- N'oubliez jamais de demander le nombre de Carats et le poids de la bague. L'or étant une matière stable, méfiez-vous des soi-disant bonnes affaires.

- Pensez à aller chez le manucure la veille de votre mariage. Les invités vont vouloir admirer votre bague, et donc vos mains !

À noter : Il n'est pas indispensable d'assortir vos alliances : tout le monde a des goûts différents, et surtout des mains différentes. Il serait donc dommage de faire porter une alliance en or jaune à quelqu'un qui porte beaucoup mieux l'or blanc.

Au moins, l'avantage avec des joailliers d'art tels que SERAFINO, c'est l'assurance que vous avez de voir vos alliances bénéficier d'un service après-vente irréprochable et attentionné. Par contre, le service de manucure n'est pas encore au programme de l'atelier ...


source : Marie-Claire

Libellés : , , , , , , , , , , , , , , ,